Einseignement 7

NOTRE RÔLE EN TANT QUE CHEFS

Une de nos tâches en tant que croyants en Yeshua Adonaï, le Seigneur Jésus, est de se concentrer sur notre rôle en tant que leaders. Pourquoi?  Tout simplement parce que nous avons tous, dans le Corps du Messie, la responsabilité d’exercer le leadership selon les dons qui nous ont été attribués. La véritable question est alors de savoir comment nous accomplissons Son appel à l’aide de nos dons de leadership?

Lorsque nous nous engageons dans une tâche pour Adonaï, notre D.ieu bien-aimé, la faisons-nous machinalement, par la force de l’habitude? Ou apportons-nous l’ensemble de nos dons à la tâche qu’Il a préparée pour nous? Puisque par Ses dons, Il nous outille tous, nous avons le devoir d’  accomplir les tâches qu’Il a choisies pour chacun de nous avec passion/amour et intention. Nous sommes appelés à y ajouter nos talents (savoir-faire & habiletés) et de veiller à bien les faire. Je peux déjà entendre la réplique telle que  je n’ai aucun talent. Excusez mon impertinence, s’il vous plaît, mais ce n’est pas vrai. Avez-vous déjà oublié que D.ieu Lui-Même nous a façonnés? En chacun de nous se cachent des dons/ des talents, peut-être encore même inconnus. Il ne faut pas nier les possibilités de Ses dons.

L’un des plus importants dons qu’un leader peut avoir est la capacité d’être sensible à percevoir l’autre, tant avec l’intellect qu’avec le cœur. Pendant que le prophète Néhémie continuait la reconstruction de Jérusalem, à la suite de l’exil assyrien, il fit face à la colère et la frustration de ceux qui reconstruisaient, quand ils ont été agressés. Écoutez sa riposte lorsqu’ils sont confrontés – Je fus très irrité lorsque j’entendis leurs plaintes et ces paroles-là. (Néhémie 5:6) La colère est une émotion suscitée par le cœur. Adonaï Yeshua fut en colère plusieurs fois; son plus profond sentiment de colère est venu lorsqu’il a été témoin d’injustice, comme nous le lisons dans Matthieu 21:12, 13 – Adonaï Yeshua entra dans le temple de D.ieu. Il chassa tous ceux qui vendaient et qui achetaient dans le temple; Il renversa les tables des changeurs, et les sièges des vendeurs de pigeons. Et il leur dit : “Il est écrit: Ma maison sera appelée une maison de prière. Mais vous, vous en faites une caverne de voleurs.” C’est une colère justifiée. Tout bon leader ressentira de la colère lorsque l’injustice frappera son peuple. Ce qui fait un leader est le désir et la volonté d’agir envers l’injustice. Il reconnaît que la colère est centrée sur l’injustice commise et qu’il est nécessaire de prendre des mesures pour corriger l’injustice au sein d’une organisation, une congrégation, une famille – un cercle d’amis est la marque d’un chef croyant, pieux.

Puis nous avons la volonté du chef, prêt à participer et partager la charge. Il ne fait pas que s’asseoir et observer. Nous pouvons lire cela dans Néhémie 6:3. Selon ses paroles, je conclus que Néhémie n’était pas un homme rempli de fierté – mais plutôt un homme humble. S’il disait qu’il faisait un bon travail, c’est qu’il faisait un bon travail. Il travaillait aux côtés de ses compatriotes, partageant la charge avec eux.

Le dernier comportement que je tiens à partager avec vous, bien qu’il y en ait beaucoup d’autres qui pourraient être soulevés, est celui de la prière. Néhémie était vraiment un homme de prière. Tout au long du livre, il y a dix prières d’une seule phrase qu’il adresse à Dieu, telle que la prière que nous pouvons lire au chapitre 6:9 – Maintenant, ô D.ieu, fortifie-moi!  Un chef/leader de D.ieu doit être un homme ou une femme de prière. Il est clair que nous ne sommes pas en mesure de diriger par nous-mêmes mais d’être guidés par Celui qui nous a créés.

Ce que j’ai découvert dans la préparation de cet enseignement que je vous partage aujourd’hui est la volonté de D.ieu; que nous soyons tous des leaders unis partageant nos dons avec amour et engagement. Sachez que chacun de nous apporte un précieux cadeau au Corps du Messie, et que sans ce don, nous en sommes appauvris. En tant que croyants, nous ne sommes pas appelés à lutter les uns contre les autres mais à collaborer, à se soutenir et à s’aimer comme nous voudrions être aimés. Il n’y a pas de « ils » dans le corps ; il n’y a que « nous ».

CONSIDÉREZ : Avez-vous accepté  les dons que l’Éternel vous a donnés ? Utilisez-vous ces cadeaux dans votre rôle de leader- peu importe la situation dans laquelle vous êtes? Si votre réponse à l’une de ces deux questions est “Non”, je vous invite à prier et à demander à l’Éternel de vous amener à un “Oui”.

AGISSEZ: Soyez confiant en l’Éternel. Il a un rôle de leadership pour vous – utilisez les dons qu’Il vous a attribués. Il n’y a pas de déchets provenant de l’Éternel. Vous êtes Son enfant bien-aimé et Il vous aime au-delà de toute compréhension humaine. Reconnaissez Son amour et allez de l’avant, acceptez ses dons et le rôle qu’Il a choisi pour vous.

PRIEZ : ABBA, Père Bien-aimé, j’accepte Ton amour en cadeau. Je Te prie de m’accorder la force et le courage de reconnaître et d’utiliser les dons et talents que Tu m’as donnés et ce, dans le(s) rôle(s) que Tu m’as confié(s). En Ton nom bien-aimé, je prie.

Que le D.ieu d’Avraham, d’Isaac et de Jacob vous bénisse abondamment.