Enseignement 11

QUELLE EST LA VALEUR DES INSTRUCTIONS DE LA TORAH AUJOURD’HUI?

 

J’ai souvent entendu dire que nous vivons dans une société qui est à l’abri des restrictions de la religion. C’est intéressant car ceux qui ont ce point de vue affirment que nous sommes suffisamment matures pour reconnaître que l’état et la religion sont des entités distinctes et, par conséquent, qu’il n’est pas nécessaire pour nous de respecter ou même de se pencher sur les lois qui nous viennent des Écritures hébraïques, l’Ancien Testament. Vraiment? Selon mon observation du monde d’aujourd’hui, je trouve très peu de preuves de cette maturité ou ce progrès de l’éthique (ou de la morale) qui nous libérerait du besoin d’un ensemble supérieur de principes directeurs. Les paroles de David, dans le Psaume 15:2-5, résonnent encore  aujourd’hui.

Combien d’entre nous sont en mesure de se qualifier d’irréprochables? Combien d’entre nous osons dire que nous ne péchons pas? En effet, comme Yochanan, l’apôtre de l’amour, partage avec nous, dans 1 Jean 1:8 – Si nous disons que nous n’avons pas de péché, nous nous séduisons nous-mêmes, et la vérité n’est point en nous. Alors même en proclamant le Messie et Sa grâce, par Son sacrifice avant la création du monde, comme nous le lisons dans Apocalypse 13:8, nous péchons. Et, comme nous péchons, nous avons besoin de conseils dans nos vies, de soutien et d’orientation provenant  des instructions de vie d’Adonaï Elohim pour maintenir notre marche sur le chemin resserré menant à la vie.  Alors voici ma question – pourquoi devrions-nous suivre Ses instructions de vie, retrouvées dans la Torah? La réponse à cette question est toute simple – parce qu’Il nous a ordonné de le faire. Nous lisons cet impératif dans Jean 14:15, lorsqu’Adonaï Yeshua nous dit, Si vous M’aimez, gardez Mes commandements. Le lien de dépendance de cette alliance dénote Sa compréhension de notre libre choix. « Si vous m’aimez » est une indication très claire de Sa relation avec nous. Il nous aime avec une profondeur incompréhensible.

Rappelez-vous que D.ieu a donné Sa propre vie pour nous afin que nous soyons libérés de l’emprise du péché et de la mort. Dans sa promesse, nous comprenons que nous sommes aimés par Adonaï Yeshua, le Seigneur Jésus. Bien-aimés, ce n’est pas l’amour comme le monde le connaît; c’est l’amour d’une ampleur inconcevable – Ses bénédictions sont inimaginables. Dans 1 Jean 2:3, nous lisons ces mots, Si nous gardons ses commandements, par là nous savons que nous l’avons connu. Bien-aimés, c’est un appel à l’obéissance. Si nous Le connaissons, c’est que nous avons une relation intime avec Lui – nous sommes en Lui et Il est en nous. Suivre Ses instructions de vie devient une expression authentique de cette éternelle relation d’alliance, créant des liens étroits avec l’Amant de nos âmes. Pensez à une situation où il n’y a pas d’attente à Lui être obéissant; s’il n’y avait pas d’appel à l’obéissance et que tout serait toléré. Il importerait peu qui nous aimerions comme notre dieu parce que l’amour pour n’importe quel dieu serait toléré. Il importerait peu ce que nous croirions comme vérité parce que toute vérité serait vérité subjective et serait tolérée. Ma vérité serait ma vérité et votre vérité serait votre vérité – il n’y aurait pas de vérité universelle, générale et génératrice de vie. En d’autres termes, un homme ferait tout simplement ce qu’il croit être juste ou lui semble bon. (Référez-vous à Juges 21:25) Sans la vérité universelle, il n’y aurait pas de péché.

Même empiéter sur d’autres personnes ou des biens d’autrui serait justifié comme relevant de ma vérité. Il n’y aurait pas de bien ou de mal. S’il n’y avait pas de vérité universelle, le pardon ne serait pas nécessaire, car rien de mal ne serait produit. Chaque personne se sentirait justifiée de faire ce qu’elle a fait, au nom de sa vérité. Pouvez-vous imaginer vivre dans un monde comme celui-là?

Maintenant, quels sont certains avantages et bénédictions qui découlent du développement de la compréhension de la Torah et du fait de suivre Ses instructions de vie? Lisons Proverbes 7:4 Dis à la sagesse: Tu es ma soeur! Et appelle l’intelligence ton amie.  Lorsque nous appelons la sagesse, notre sœur, il y a la compréhension d’une relation personnelle et profonde avec ce don d’Adonaï Elohim. La sagesse est une des caractéristiques définissant Adonaï Yeshua,  de telle sorte que lorsque nous comprenons et suivons Ses commandements, notre sagesse s’accroît, par l’Esprit Saint – Adonaï Yeshua vit en nous et nous en Lui.

Même si notre étude de la Torah du Messie, de la Genèse à l’Apocalypse, et l’acquisition de connaissances et de sagesse ne nous donnent pas le salut ni une meilleure justice pour nous, cela nous rapproche de notre Père bien-aimé Abba et de son fils, Adonaï Yeshua. Dans Jacques 4:8, nous lisons, Approchez-vous de Dieu, et il s’approchera de vous. Cela nous amène à comprendre que lorsque nous nous rapprochons d’Adonaï Elohim, nous sommes en mesure de le toucher – spirituellement –  comme Il peut nous toucher. Avez-vous envie d’avoir un rapport plus intime avec l’Amant de votre âme, le Créateur de l’univers? L’une des façons de le faire est d’étudier et de comprendre votre relation avec Lui, par l’étude de Sa Parole et en La suivant tout au cours de vos jours.

CONSIDÉREZ : Quel code d’éthique suivez-vous ? Comment savez-vous que les normes qui guident votre vie sont les bonnes? Avez-vous lu les normes éthiques, telles que décrites dans les instructions de vie de D.ieu, Sa Torah?

AGISSEZ : Si vous avez des doutes au sujet des normes éthiques que vous suivez, demandez à l’Esprit Saint du D.ieu vivant de vous guider.

PRIEZ: Abba, Père, je Te remercie de me donner Tes instructions de vie. Cette vérité sainte et sacrée a été conçue pour me guider sur le chemin étroit vers le salut et la vie éternelle avec Toi. Que je l’appelle Torah ou Loi de Yeshua (Seigneur Jésus) ne fait pas de différence – je sais que se sont Tes instructions, créées avant la création des temps. Je sais aussi que la Torah/ Loi de Yeshua sera parmi nous jusqu’à la fin des temps. Je Te remercie pour Ton amour et pour la création de ces lignes directrices qui guident mes pas dans l’étroit chemin.

En Ton nom bien-aimé, je prie.