Enseignement 2

Devons-nous croire aveuglément ?

 Il y a une question qui me tracasse depuis que je crois en Adonaï Yeshua, le Seigneur Jésus – est-ce qu’avoir confiance (croire) en D.ieu provient d’une foi aveugle? Ce n’est pas une question futile puisque je l’ai entendue maintes fois dans les communautés de croyants que j’ai visitées – il suffit de croire et ça ira. Tout ce que D.ieu veut de nous est notre croyance, notre foi. Une foi aveugle est définie comme une croyance sans véritable compréhension, perception, discrimination. (Dictionnaire en ligne) Afin d’aborder cette question, je dirais qu’il est important d’avoir une définition claire de la foi.  Je vais donc utiliser le sens hébraïque du mot  « foi » – « confiance-en-action », ou emunah. Avraham est un exemple classique parmi ceux qui s’approchèrent, par la foi, de la compréhension de D.ieu. L’apôtre Paul parle de cela dans Romains 4 : « Selon qu’il est écrit : je t’ai établi père de plusieurs nations, devant D.ieu, en qui il a cru; lequel fait vivre les morts, et qui appelle les choses qui ne sont point, comme si elles étaient. Et, sans faiblir dans la foi, il ne considéra point que son corps était déjà usé,Il ne douta point, par incrédulité, au sujet de la promesse de Dieu; mais il fut fortifié par la foi, donnant gloire à D.ieu, et ayant la pleine conviction que ce qu’Il promet il peut aussi l’accomplir (Romains 4 : 17, 19-21) La confiance n’est pas un processus passif, mais au contraire très actif, très rationnel ; ce processus implique l’engagement, l’observation, l’évaluation et finalement, le jugement. C’est ainsi qu’Avraham en est arrivé à développer une meilleure compréhension de sa confiance en D.ieu. Avraham a questionné sa pratique en tant qu’idolâtre en cherchant Celui qui contrôlait les mouvements de la lune et du soleil. C’est à travers un processus d’interrogation et de doute que notre patriarche est tombé sur Dieu, Qui l’a trouvé. Cela m’amène donc à une vérité: la vraie foi n’est pas aveugle mais est bien enracinée dans la raison et la logique, ce qui conduit à la connaissance. La foi en Adonaï Elohim est rationnelle; elle est fondée sur des preuves, des preuves observables disponibles pour tout le monde qui désire, questionne et évalue. En effet, nous choisissons d’accepter et de recevoir Son don gratuit du salut. Par exemple, questionnez la preuve de la création. Le fait que nos jours, semaines, mois, saisons et notre année sont cycliques, prévisibles et liés aux données observables n’est pas un hasard. En tant qu’êtres humains, notre connaissance est toujours imparfaite; nous comptons souvent sur des hypothèses et présuppositions pour nous informer et prendre des décisions. En tant qu’être intelligent, sans l’usage de la raison et la logique, ainsi que de l’émotion, notre être est piégé par nos préconceptions, pouvant bloquer le développement de nouvelles connaissances, qui à leur tour, ne remettent pas en cause les compréhensions existantes. Ce serait beaucoup plus facile si nous approcherions  notre monde d’expériences avec la raison, la logique et une bonne dose d’émotions saines. Selon mon point de vue, par exemple, il faut plus de foi pour croire en l’évolution qu’en la création. Paul nous informe que la foi en Adonaï Yeshua est fondée sur la connaissance et non la prise sur la supposition ou l’hypothèse, comme nous le lisons dans Romains 10 :17 : «Ainsi la foi vient de ce qu’on entend, et ce qu’on entend vient de la parole du Messie.»

En conclusion, je dois me surveiller de peur de devenir trop occupé car je me déroberais d’opportunités de creuser profondément dans Sa parole afin d’en développer une plus grande compréhension et d’en retirer de précieux enseignements. Je vous assure qu’être aux prises avec les sens cachés de Sa Parole, notre amour pour Lui grandit. Nous devenons de plus en plus intimes avec l’Amant de nos âmes et devenons de plus en plus près de ceux qui ont besoin de nous.

 

CONSIDÉRER : Croyez-vous aveuglément en Yahweh et Adonaï Yeshua? Doutez-vous des raisons pour lesquelles vous croyez? Avez-vous peur de questionner les raisons qui soutiennent votre croyance?

 

AGISSER : Dieu ne veut pas que nous croyions aveuglément. Il veut que nous nous questionnions et cherchions jusqu’à ce que nous arrivions à une compréhension des raisons pour lesquelles nous croyons. Nous ne perdons pas notre foi parce que nous la questionnons, à moins que nous soyons incapables d’appuyer notre confiance en Lui par les Écritures.

 

PRIEZ: Abba B’shamayim, Père bien-aimé, aide-moi à me questionner et à approfondir ma foi, ma confiance en Toi. S’il-te-plaît, aide-moi à developper mon amour pour Toi et d’avoir une croyance ferme en Toi. Au nom de Ton Bien-Aimé nom, je prie.

B’Shem Yeshua Mashichainu, Amen.

Que le D.ieu d’Abraham, Isaac et Jacob vous bénisse richement.