Enseignement 28

Mettre Dieu dans une boîte

Je ne peux pas compter le nombre de fois où j’ai été confronté à des pensées contradictoires.  Comprenez-vous ce que je veux dire?  Combien de fois avez-vous entendu quelqu’un dire – d’une façon ou d’une autre; c’est noir ou blanc.  Il semble y avoir beaucoup de gens qui sont incapables de voir une zone grise dans la vie. Cela a beaucoup à voir avec notre façon de penser à Dieu, le Roi de l’univers et l’Amant de nos âmes.

Prenez un moment et imaginez Dieu devant vous.  Aussitôt que cela est fait, Dieu a été mis dans une boîte. Le problème est que nous sommes incapables d’imaginer Dieu sans le diminuer, le mettant dans le temps et l’espace pour que notre cerveau temporel-spatial le capture.  Comme cela est impossible à faire, nous créons une construction mentale dans laquelle nous plaçons notre Tout-Puissant Elohim.  Une fois que nous faisons ceci, Il est diminué, et, ainsi, nous commençons à nous concentrer sur cette construction mentale plutôt que sur Lui.  Qu’est-ce que cela signifie concrètement?

Un des pièges de mettre Dieu dans une boîte est de croire qu’Il est unidimensionnel. La théologie de notre Créateur en tant que pur Amour en est un exemple.  Quand nous Le voyons comme Amour, nous excluons Ses autres dimensions – Sa justice, Sa colère, Sa jalousie, etc.  Ainsi, lorsque nous éprouvons des difficultés dans la vie, nous sommes tentés de crier en colère – Comment un Dieu d’Amour pourrait-Il permettre que cela se produise? Les Écritures, en particulier les Écritures hébraïques, également connues sous le nom d’Ancien Testament (entendez-vous la boîte se refermer?) soulignent de nombreuses dimensions au sujet de Dieu, même celles qui semblent contradictoires. Ignorer ou négliger de considérer les Écritures hébraïques nous coupe de la nature multidimensionnelle de notre Créateur. Peut-être que les mots suivants de Josué peuvent nous éclairer: Que ce livre de la loi (Torah) ne s’éloigne point de ta bouche; médite-le jour et nuit, pour agir fidèlement selon tout ce qui y est écrit.

Une chose curieuse à propos de nous, les êtres humains – quand nous avons un manque de compréhension de quelque chose ou quelqu’un, surtout Dieu, nous avons tendance à créer de l’information comme par exemple à faire des suppositions sur Lui pour combler des vides ou répondre à des besoins. C’est l’un des plus grands dangers de mettre Dieu dans une boîte, puisque c’est souvent fait à la fois par les sages et les ignorants. La théologie de “ l’enlèvement” en est un exemple clair.  Même s’il n’y a pas suffisamment d’informations pour parvenir à une compréhension définitive de cette doctrine, cela n’empêche pas des millions de gens de faire des suppositions au sujet du temps de “l’enlèvement”- avant, pendant ou après la Tribulation. Des centaines de congrégations se sont divisées à cause de cette doctrine.  Quand Dieu nous rassemblera-t-il pour être avec Lui?  Nous ne savons tout simplement pas; mais cela ne nous empêche pas de faire des suppositions, et ce, souvent à notre détriment. Dans le Psaume 131, le roi David a écrit ce conseil judicieux pour nous: Éternel! je n’ai ni un coeur qui s’enfle, ni des regards hautains; je ne m’occupe pas de choses trop grandes et trop relevées pour moi.

Finalement, nous avons mis Dieu dans une boîte à travers la théologie elle-même.  Nous sommes tellement préoccupés par l’étude des études au sujet de Dieu que nous passons plus de temps à produire de l’information à son sujet et de moins en moins de temps à développer une relation avec Lui. D’une manière très réelle, cela peut nous conduire à L’entendre nous dire: Ceux qui me disent: ‘Seigneur, Seigneur!’ n’entreront pas tous dans le royaume des cieux, mais seulement celui qui fait la volonté de mon Père céleste. (Matthieu 7:21)

Bien-aimés, comment briser les murs de la boîte dans laquelle nous plaçons Dieu?  Nous attendons qu’Il se révèle à nous, comme nous lisons dans le psaume 119:18 – Ouvre mes yeux, pour que je contemple les merveilles de Ta loi (Torah); nous Le désirons, comme nous lisons dans le psaume 84:2 – Mon âme soupire et languit après les parvis de l’Éternel, mon coeur et ma chair poussent des cris vers le Dieu vivant. Nous reconnaissons les limites de notre compréhension de Dieu – il nous est impossible de Le connaître pleinement sur cette terre et nous attendons avec respect et admiration notre Roi, notre Messie, notre Abba. Je prie pour que nous nous concentrions tous davantage sur la construction d’une relation personnelle avec Lui plutôt que de mettre le Créateur de l’univers et l’Amant de nos âmes dans une boîte. Abandonnons librement notre contrôle afin de permettre au Saint-Esprit du Dieu vivant d’ouvrir nos esprits et nos cœurs à Sa Majesté.

CONSIDÉREZ : Êtes-vous conscient des moments où vous “avez mis Dieu dans une boîte”? Faites le point et essayez de comprendre comment vous percevez le Roi de l’univers et l’Amant de votre âme.

AGISSEZ : Laissez tout votre corps expérimenter Dieu, sans essayer de Le visualiser. Au début, ce sera difficile, mais cela deviendra plus facile avec la pratique.

PRIEZ : Bien-aimé Abba, Souverain de l’univers et Amant de mon âme, je me repens de mes tentatives de Te connaître seulement à travers mes sens. Je prie pour que je puisse T’expérimenter à travers tout mon corps (esprit, cœur et âme). En ton nom bien-aimé, je prie.

Que le Dieu d’Avraham, d’Isaac et de Jacob vous bénisse richement.