Enseignement 38

Répondre à l’appel de Yahvé

Dès l’aube du jour, les anges insistèrent auprès de Lot, en disant: Lève-toi, prends ta femme et tes deux filles qui se trouvent ici, de peur que tu ne périsses dans la ruine de la ville. Et comme il tardait, les hommes le saisirent par la main, lui, sa femme et ses deux filles, car Adonai voulait l’épargner; ils l’emmenèrent, et le laissèrent hors de la ville.(Genèse 19:15,16)

Lot et sa famille vivaient dans la ville de Sodome depuis un certain temps, lorsque les anges vinrent les protéger, lui et sa famille, avant que Yahvé ne causa la destruction. Pendant ce temps, Lot s’était enrichi et se considérait comme un membre à part entière de la société Sodome.  Cependant, lorsqu’il a essayé de protéger les deux anges de la violence de la foule, il a été confronté à la réalité – Ils dirent: «Pousse-toi!» Ils ajoutèrent: «Celui-ci est venu séjourner chez nous en étranger et il veut faire le juge! Eh bien, nous te ferons pire qu’à eux.» Ils poussèrent violemment Lot et s’avancèrent pour briser la porte. (Genèse 19:9)

Même lorsque Lot réalisa que sa vie et celle de sa famille étaient menacées, il hésita à quitter la seule maison qu’il connaissait à Canaan, comme nous le lisons dans la Genèse 19:16 – Et comme il tardait, les hommes le saisirent par la main, lui, sa femme et ses deux filles, car Adonai voulait l’épargner; ils l’emmenèrent, et le laissèrent hors de la ville. Comment réagissons-nous, quand Dieu nous dit de laisser notre ancienne vie derrière nous, y compris nos péchés, et de commencer une nouvelle vie, remplie des promesses du salut d’Elohim? Avez-vous déjà amené quelqu’un à la porte de l’espoir, pour qu’il se retire de peur de perdre la seule vie qu’il a connue jusqu’à présent?

Contrairement aux anges de Dieu, nous ne pouvons pas les prendre par la main et les faire franchir la porte. Cette action doit être volontaire de leur part, basée sur un désir sincère de se repentir de leur passé et de leur péché actuel; ils doivent avoir la conviction de suivre un chemin différent, un cheminement vers la droiture.

Réfléchissez: Quelles sont vos émotions, lorsque quelqu’un que vous aimez refuse d’aller de l’avant avec vous pour recevoir le pardon du péché par Dieu? Nous nous apercevons que nous ne pouvons pas prendre la décision pour l’autre; cependant, nos émotions sont souvent irrationnelles, touchant des croyances profondes au sujet de notre propre pouvoir et notre force.

Agissez: Avant de partager la Bonne Nouvelle du sacrifice salvifique de notre Messie, Adonaï Yeshua, le Seigneur Jésus, passez du temps en prière, demandant Sa force et Sa puissance pour vous guider.

Priez: Abba B’Shamayim, Père bien-aimé, donne-moi la joie de Te servir – de témoigner de Toi de tout mon être. Partage avec moi Ta puissance. Aide-moi à me servir de Ta Parole. Que celui ou celle qui fait partie de mon entourage expérimente Ton amour et lui donne la soif d’être sauvé. En Ton Nom bien-aimé, je prie.

Mais vous recevrez une puissance, le Saint Esprit survenant sur vous, et vous serez mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée, dans la Samarie, et jusqu’aux extrémités de la terre. (Actes 1:8)