L’Enseignement 44

Sagesse ou impulsion?

Mon fils, si des gens malfaisants veulent t’entraîner, ne leur cède pas… car ils se précipitent vers le mal, ils ont hâte de répandre le sang. (Proverbes 1:10,16)

Je suis reconnaissant envers Derek Leman pour ses analyses réfléchies des Écritures. Un point de vue a particulièrement attiré mon attention: “La vie est pleine de regrets. La sagesse agit à partir de quelque chose de plus profond qu’une impulsion émotionnelle. Mais il faut du temps et de l’expérience pour apprendre cette leçon et l’appliquer.”  Oh, et comment j’ai appris ce précieux morceau de sagesse – bien sûr, à travers mon expérience.

Comme Proverbes 1 partage avec nous, une personne mûre et sage évitera le piège du péché impulsif et marchera sur la route étroite. Ayant grandi dans un foyer abusif, je comprends la douleur d’avoir besoin d’une ” famille aimante “, peu importe où se trouve cette “famille”.  Enfant, j’ai cherché cet amour auprès de toutes les fausses sources. Un de ces chemins m’a mené à la victimisation de l’abus sexuel, que je n’ai jamais partagé avec personne pendant de nombreuses décennies, par sentiments de culpabilité. Un deuxième chemin m’a mené à une “arrestation” pour vol. En voici l’histoire.

Vers l’âge de six ans, je me suis retrouvé à faire partie d’un gang local de garçons qui erraient sur Queens Street, à Toronto.  À la fin des années 1940, les gangs locaux avaient une culture très différente de celle d’aujourd’hui.  Ce gang m’a offert l’affirmation et la confiance que je ne pouvais pas recevoir à la maison et j’ai saisi l’occasion. Au bout d’un mois environ, on m’a dit qu’il fallait m’initier. Le rituel – voler quelque chose à l’un des vendeurs de rue en plein jour. Bien sûr, je voulais impressionner ma nouvelle “famille”.  J’ai balayé des yeux la scène devant moi – des rangées et des rangées de tables le long de la route m’offraient de délicieux mets du monde entier. J’ai finalement choisi un vendeur de fruits.

A cet âge, je mesurais peut-être quatre pieds, probablement même, moins que cela. Mon envie d’impressionner était si forte que j’ai pris la plus grosse pastèque que j’ai pu trouver. C’était le fruit le plus lourd que j’avais jamais porté. Alors que je courais ou plus exactement me dandinais le long du trottoir, j’ai soudain senti un étau se resserrer sur mon épaule, me mobilisant complètement – à ce moment, la pastèque glissa de mes mains et se mit à rouler, éclaboussant le béton de sa pulpe rouge et de son jus.

Le policier m’annonça que j’étais “en état d’arrestation “et m’escorta jusqu’au poste de police local situé à un pâté de maisons de là. Je fus placé dans une cellule ouverte, pendant qu’on tentait de communiquer avec mon père. Il dut quitter le travail et perdre une demi-journée de salaire pour venir me chercher – ce que nous ne pouvions pas nous permettre. J’ai gémi sans cesse, ce que je pensais des heures d’attente (au moins 30 minutes), car je savais avec certitude les coups et les cris qui s’ensuivraient.

Cette fois, cependant, il n’y a pas eu de coups, pas de cris. Il n’y a eu que le silence, ce qui pour moi était pire. Comme vous l’avez peut-être compris, le souvenir de cet événement est si vif qu’il a eu un impact profond sur moi. J’ai quitté le gang et j’ai cherché d’autres amis, ceux qui étaient plus positifs.

Je remercie Yahvé, encore aujourd’hui, pour cette experience instructive; cela ne m’a pas empêché de pécher, mais cela m’a éclairé sur la valeur à donner quant au choix de mes compagnons comme modèles positifs et bénéfiques. Je remercie Yahvé, Dieu Tout-Puissant, que cet événement se soit produit alors que j’avais six ans et non seize car les conséquences auraient été beaucoup plus graves. N’ayant que six ans, le silence de mon père était la plus grande conséquence que j’aie reçue car je m’attendais à ce que la situation empire; heureusement, rien d’autre ne s’est produit ce jour-là.

CONSIDÉREZ: Avez-vous déjà été ou êtes-vous tenté de suivre la voie impulsive, la plus large, afin de répondre à des besoins émotionnels? Êtes-vous tenté d’ignorer la petite voix en vous qui vous exhorte à prendre du recul et à réfléchir aux conséquences?

AGISSEZ: Les besoins émotionnels sont très forts, surtout ceux qui mettent l’accent sur l’appartenance, la reconnaissance et l’affection; la tentation de céder à l’appel pour combler ces besoins peut être écrasante. Lorsqu’on vous présente la tentation, prenez du recul et, avec soin, examinez les conséquences d’emprunter cette voie. Ce ne sera pas facile et vous aurez peut-être besoin d’aide. La prière est fortement recommandée.

PRIEZ: Abba, Père bien-aimé, aide-moi à faire face à la tentation qui m’attire. Je ne peux pas le faire tout seul – j’ai besoin de Tes conseils; j’ai besoin de Ta sagesse et de Ta force. S’il-Te-plaît, éloigne – moi de tout sentiment, toute pensée et toute attitude qui ne fait partie ni de Ton royaume; ni de Tes plans;  ni de Ta volonté. En Ton Précieux Nom, je prie.

Que le Dieu d’Abraham, Isaac et Jacob vous bénissent.

Au reste, frères, que tout ce qui est vrai, tout ce qui est honorable, tout ce qui est juste, tout ce qui est pur, tout ce qui est aimable, tout ce qui mérite l’approbation, ce qui est vertueux et digne de louange, soit l’objet de vos pensées.

(Philippiens 4:8)