Enseignement 9

SOUCCOT

 Cette année, au calendrier biblique – le 15 de Tishri, aux mois de septembre ou octobre, les juifs rabbiniques et croyants messianiques du monde entier ont célébré les huit jours de célébration de la fête de Souccot, appelée la Fête des Tabernacles. Sans aucun doute, c’est une riche célébration. Il y a deux raisons très importantes pour cette fête biblique. D’abord, elle rappelle la présence de D.ieu parmi les Israélites errant quarante ans dans le désert, depuis leur sortie d’Égypte jusqu’à leur arrivée en terre promise et, Sa présence sur terre – sous forme humaine – durant trente-trois ans. Il y a une signification prophétique reliée à cette célébration. C’est « la saison » où les juifs et les croyants messianiques anticipent qu’Adonaï Yeshua commencera son règne millénaire sur la terre. Bien que nous ne connaissions pas la date à laquelle cela se produira, nous nous attendons à la saison – Souccot. Nous trouvons cette fête biblique ordonnée pour nous dans le Lévitique 23:33,36 – L’Éternel parla à Moïse, et dit: Parle aux enfants d’Israël, et dis: Le quinzième jour de ce septième mois, ce sera la fête des tabernacles en l’honneur de l’Éternel, pendant sept jours. Le premier jour, il y aura une sainte convocation: vous ne ferez aucune œuvre servile. Pendant sept jours, vous offrirez à l’Éternel des sacrifices consumés par le feu. Le huitième jour, vous aurez une sainte convocation, et vous offrirez à l’Éternel des sacrifices consumés par le feu; ce sera une assemblée solennelle: vous ne ferez aucune œuvre servile.

 Adonaï Yeshua, le Seigneur Jésus, est apparu à Jérusalem, pendant la fête de Souccot. Comme Souccot est aussi la célébration de la récolte d’automne, les gens se rassemblaient, et se rassemblent encore, dans les rues, agitant les quatre espèces – des branches de myrte, de saule, de dattier et l’étrog ou cédrat (espèce voisine du citron). De plus, pendant la fête de Souccot, les prêtres du temple prendraient un récipient d’or au réservoir de Siloé, et recueilleraient de la piscine, l’eau de viemayim chayim – qui proviendrait de la pluie considérée pure – et l’apporteraient au temple. Ici le prêtre répandrait l’eau sur l’autel, en signe de gratitude pour l’eau douce qu’Il nous fournit sous forme de pluie. C’était en ce jour qu’Adonaï Yeshua dit aux foules de gens réunis dans le temple, enregistré dans Jean 7:37,38 – Si quelqu’un a soif, qu’il vienne à Moi, et que celui qui croit en Moi boive. Car, comme le dit l’Écriture, des fleuves d’eau vive jailliront de Lui.

 Comment pourriez-vous reconnaître Souccot, comme un fidèle d’Adonaï Yeshua, le Seigneur Jésus ? Vous pourriez visiter une synagogue locale, leur Soucca ou cabane à trois côtés, construit de poteaux en bois, branches de pin et produits des champs. La Soucca est formé de trois murs indiquant  l’hospitalité; c’est une structure fragile, signifiant la nature temporaire de notre vie ici sur terre et la fragilité de l’être humain. Le toit, souvent couvert de branchages, laisse entrevoir les étoiles. On peut ainsi s’émerveiller de Sa création.

Si vous ne parvenez pas à visiter une synagogue, messianique ou rabbinique, vous pouvez prendre le temps de réfléchir au sujet des liens qu’ont  les croyants en Adonaï Yeshua, le Seigneur Jésus, en ce jour de fête commémorative du Seigneur. Concentrez-vous sur l’unique Source de Vie, Mayim Chayim – l’Esprit saint et béni de notre D.ieu vivant.

Qu’Adonaï Elohim Tzivaot, l’Éternel des armées, vous bénisse abondamment.

CONSIDERÉZ : Connaissez-vous les fêtes bibliques de l’Éternel/D.ieu? Quelle importance attachez-vous aux fêtes créées par l’homme ? Je vous encourage à examiner la réalité et découvrir les fêtes du Seigneur. Honorez-Le en reconnaissant qu’elles existent, même si vous ne les célébrez pas.

AGISSEZ : Visiter une congrégation messianique, une congrégation qui suit le judaïsme messianique et qui reconnaît Yeshua/le Seigneur Jésus comme Messie, qui est venu, est mort et est ressuscité pour notre salut.

PRIEZ : ABBA bien-aimé, je te demande de m’aider/ de m’éclairer afin de reconnaître et comprendre la signification de Tes fêtes dans ma vie aujourd’hui. Je prie en Ton nom bien-aimé et béni car je sais que ce que je demande avec foi par la prière, je le recevrai.

Que le Dieu d’Avraham, d’Isaac et de Jacob vous bénisse richement.