L’enseignement 42

Est-ce que votre âme est nourrie et vêtue?

Il est fascinant de lire des parties de la Torah et de découvrir comment elles s’appliquent dans nos vies. Par exemple, nous pouvons lire l’une de ces parties dans la Genèse 28:20,21, où il est écrit: Et Jacob fit un vœu, en disant: Si l’Eternel est avec moi, et me garde dans ce voyage que je fais, et me donne du pain pour manger, et des habits pour me vêtir, et que je retourne en paix à la maison de mon père, Adonaï sera mon Dieu. Le vœu proclamé par Jacob est intrigant en ce sens qu’il est conditionnel – si Dieu le veut. . .  Combien de fois me suis-je retrouvé en train de faire un vœu semblable – si Tu voulais seulement… Et vous, combien de fois avez-vous fait la même chose?

Mais Yahvé, notre Souverain suprême, nous a fait cette promesse à travers les Écritures hébraïques. Par exemple, dans Deutéronome 31:6, Moïse réitère la promesse que Dieu nous a faite – Fortifiez-vous et ayez du courage! Ne craignez point et ne soyez point effrayés devant eux; car Adonaï, ton Dieu, marchera Lui-même avec toi, Il ne te délaissera point, Il ne t’abandonnera point. Dans Esaïe 41:10, Yahvé nous promet – Ne crains rien, car Je suis avec toi; ne promène pas des regards inquiets, car Je suis ton Dieu; Je te fortifie, Je viens à ton secours, Je te soutiens de Ma droite triomphante. Et puis, dans les Écritures apostoliques, nous lisons davantage les promesses de Dieu d’être avec nous et de ne jamais nous abandonner. Par exemple, dans Matthieu 6:28-30, nous lisons: Et pourquoi vous inquiéter au sujet du vêtement? Considérez comment croissent les lis des champs: ils ne travaillent ni ne filent; cependant je vous dis que Salomon même, dans toute sa gloire, n’a pas été vêtu comme l’un d’eux. Si Dieu revêt ainsi l’herbe des champs, qui existe aujourd’hui et qui demain sera jetée au four, ne vous vêtira-t-Il pas à plus forte raison, gens de peu de foi? Puis, dans le même chapitre, aux versets 31 et 33 – Ne vous inquiétez donc point, et ne dites pas: Que mangerons-nous? Que boirons-nous? De quoi serons-nous vêtus? Car toutes ces choses, ce sont les païens qui les recherchent. Votre Père céleste sait que vous en avez besoin. Enfin, en parcourant l’épître aux Hébreux 13:5, nous pouvons trouver une promesse semblable: Ne vous livrez pas à l’amour de l’argent; contentez-vous de ce que vous avez; car Dieu lui-même a dit: Je ne te délaisserai point, et Je ne t’abandonnerai point.

Bien-aimés, la question “Est-ce que votre âme est nourrie et vêtue?” est aussi pertinente aujourd’hui qu’elle l’était aux siècles précédents. Comment nos âmes sont-elles nourries aujourd’hui?  Eh bien, chaque fois que nous lisons la Parole de Dieu, nous nourrissons nos âmes; chaque fois que nous Le remercions pour les nombreuses bénédictions qu’Il nous accorde, nos âmes sont nourries. Et alors, comment nos âmes sont-elles habillées?

Au sujet de cette question, le rabin Sha’ul, l’apôtre Paul nous suggère dans Romains 13 – Revêtez-vous de tout ce que nous offre Adonaï Yéchoua et ne vous laissez plus entraîner par votre propre nature pour en satisfaire les désirs. Chaque fois que nous sortons et que nous nous engageons dans la foi et la confiance, nous nous revêtons du Messie. Au fur et à mesure que nous nous laissons enveloppés par le Messie Yéchoua, notre caratère est transformé, reflétant le Sien.

CONSIDÉREZ : Vous inquiétez-vous de savoir si les promesses de Dieu d’être avec vous et de prendre soin de vous sont réelles? Doutez-vous qu’Il nourrisse et habille votre âme?

AGISSEZ : Faites le premier pas et lisez Sa Parole – les Écritures hébraïques (Ancien Testament) et les Écritures apostoliques (Nouveau Testament). Concentrez-vous particulièrement sur les passages qui parlent directement de Ses promesses à Ses enfants. Puis, passez à l’étape suivante et faites-Lui confiance en tout ce qu’Il vous a promis.

PRIEZ : Cher Abba, Yahvé bien-aimé, j’ai besoin de recevoir Tes promesses dans mon cœur dès aujourd’hui. Je Te demande de me remplir de la paix de Ton Saint-Esprit, alors que je sors et que je commence (ou continue) à marcher sur Ton chemin, en esprit et en action. En Ton Nom bien-aimé, je prie.

« Revêtez-vous de l’homme nouveau, créé conformément à la pensée de Dieu, pour mener la vie juste et sainte que produit la vérité. » (Ephésiens 4:24)